Le CSA intervient auprès de D8 après la gifle de Joey Starr à Gilles Verdez dans Touche pas à mon poste

Publié le par Benoît

Le CSA intervient auprès de D8 après la gifle de Joey Starr à Gilles Verdez dans Touche pas à mon poste

Sur son site internet, le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel annonce une intervention auprès de D8, après une séquence du talk show à succès de Cyril Hanouna, « Touche pas à mon poste ». Il s’agit de la gifle de Joey Starr à Gilles Verdez. C’est la 4e fois, cette année, que le CSA intervient auprès de D8, à cause de « Touche pas à mon poste ».

Une séquence de l’émission Touche pas à mon poste diffusée sur D8 le 19 avril 2016, au cours de laquelle un chroniqueur a été frappé à la suite d’une provocation de sa part, a fait l’objet de nombreuses plaintes de téléspectateurs.

Le Conseil a examiné cette séquence. Il regrette que cette provocation ait été diffusée en direct sur D8 et que l’animateur, instigateur réel de celle-ci, ait pu faire part de son envie de représailles, dans une émission qui est notamment suivie par un public jeune, tout en faisant mine de ne pas rendre l’antenne. Le CSA relève l’ampleur donnée à cet incident à l’initiative de l’animateur de Touche pas à mon poste qui a alimenté la polémique le jour même et le lendemain.

Le Conseil déplore ainsi que les responsables de la chaîne n’aient pas pu ou voulu assurer une véritable maîtrise de l’antenne. Il leur a écrit et rappelé les dispositions de l’article 2-2-1 de la convention de la chaîne, qui prévoit que « L’éditeur est responsable du contenu des émissions qu’il diffuse. Il conserve en toutes circonstances la maîtrise de son antenne ». Même en prenant en compte le ton prétendument humoristique adopté pour la séquence, le Conseil, qui a été conduit à intervenir pour la quatrième fois en moins d’une année concernant cette émission, exprime par une mise en garde sa vive préoccupation du fait de la récurrence de débordements.

 

Rappelons que la semaine dernière, le CSA intervenait auprès de D8, suite la séquence des nouilles dans le slip : « Le CSA a cependant estimé que la multiplication de ce type de séquences - qui peut être perçu comme une forme d’humiliation – pourrait devenir problématique, notamment pour de jeunes téléspectateurs, par la banalisation de telles pratiques. Il a écrit aux responsables de la chaîne, les appelant à la plus grande prudence s’agissant du respect, dans cette émission, des stipulations précitées de l’article 2-3-4 de la convention de D8 ».

 

Source : CSA

Publié dans TNT

Commenter cet article