Médias le magazine: le sommaire de ce dimanche à 12h35 sur France 5

Publié le par Benoît

Médias le magazine: le sommaire de ce dimanche à 12h35 sur France 5

Ce dimanche à 12h35, Thomas Hugues, avec Laetitia Krupa (spécialiste de la communication politique), Julien Bellver (rédacteur en chef de Puremedias) et Alice Antheaume (spécialiste des nouveaux médias), présentera un nouvel opus de « Médias le magazine ». Au menu un décryptage, une analyse et des enquêtes sur les sujets médias qui font l’actualité.

En compagnie d'un grand témoin (philosophe, sociologue, patron de médias, politologue...), Thomas Hugues,   Laetitia Krupa, Julien Bellver et Alice Antheaume, apportent un éclairage et une analyse sur le traitement de l'actualité vue par les médias. Au sommaire de ce dimanche :

LE GRAND TÉMOIN : CHRISTINE OCKRENT

Elle « refait le monde » très régulièrement sur RTL, chez Marc-Olivier Fogiel. Elle est l’une des plus grandes spécialistes des Etats-Unis. Christine Ockrent est, aussi, une fine connaisseuse de la vie politique française. En cette semaine de grand rendez-vous politique avec Dialogues citoyens où le président François Hollande sera face à des Français, Christine Ockrent apportera son expertise, éclairante, en la matière.

 

NUIT DEBOUT : UN MOUVEMENT QUI QUESTIONNE LES MEDIAS

« Des assemblées se forment où les gens discutent et échangent. Chacun se réapproprie la parole et l’espace public. Ni entendues ni représentées, des personnes de tous horizons reprennent possession de la réflexion sur l’avenir de notre monde. » Ce sont les premières phrases que l’on peut lire sur le site internet de #NuitDebout, ce mouvement spontané lancé le 31 mars dernier. Voilà, l’esprit et la philosophie de Nuit Debout en quelques mots. Côté médias, la perception a très vite évoluée en à peine quinze jours. Au départ, le mouvement n’était pas pris très au sérieux. Puis, au fil des jours, #NuitDebout a été pris en considération pour devenir un sujet majeur de l’actu. Pourquoi ce changement de cap ? Comment ce mouvement est devenu « fréquentable » médiatiquement ? Ceux qui le composent ont-ils une certaine méfiance à l’égard des journalistes ? Quel accueil leurs réservent-ils ? Reportage.

 

LE COUP DE COM’ : NICOLAS HULOT, JAMAIS DE MISE AU VERT !

 « Il ne m’a pas échappé qu’il y a des convergences. Nous sentons qu’il faut écouter la société civile, que le clivage gauche-droite ne doit pas être une condition au dialogue mais il faut aller au-delà ». C’est signé Nicolas Hulot. « Nous », c’est lui et… Emmanuel Macron. Le leader écologiste a dévoilé sur LCI lundi dernier, « avoir échangé avec le ministre de l’Economie avant même le lancement de En Marche. » Macron-Hulot, l’attelage est original. Un peu comme les deux hommes, d’ailleurs. On s’intéresse ici à la com’ de l’ancien conseiller de François Hollande pour la COP 21.

 

PUBLICITÉ : BLOQUEURS... DE BUSINESS ?

Adblock : Ad pour advertising (publicité) et block pour… bloquer. C’est un système en situation de quasi monopole sur la toile. Le logiciel Adblock est le pire ennemi des médias, dont le modèle économique est basé sur les revenus publicitaires (pour plus de 90% des sites). Mais c’est aussi le meilleur ami de ceux qui ne supportent plus les pubs à la moindre lecture d’une vidéo. Adblock est une menace réelle pour les sites d’information et met à mal l’équilibre économique, déjà très précaire, de la presse en ligne. Reportage sur cette guerre entre bloqueurs et bloqués.

 

ACTU NUMÉRIQUE - NETFLIX EN MODE "BARNUM" ! 

 

DENIS DÉCODE : LES BOLOSS DES BELLES LETTRES SUR FRANCE 5

 

INTERVIEW « MEDIAS » - ELISABETH QUIN

 

ACTU MÉDIAS - FRANCE TELEVISIONS : GROGNE SUR LE SERVICE PUBLIC

 

LE DEBAT - LES CITOYENS PEUVENT-ILS « CASSER » LA LANGUE DE BOIS ?

Jeudi soir sur France 2, le président de la République s’est retrouvé face à des citoyens dans le cadre d’une nouvelle émission, Dialogues citoyens, conduite par David Pujadas, Léa Salamé et Karim Rissouli.

Dialogues citoyens réunissait un panel de Français (deux femmes et deux hommes) face au chef de l’Etat. « Deux mondes », diraient certains. « Une aubaine », contesteraient les autres. Une aubaine pour les « vrais gens » qui ont enfin l’occasion de s’exprimer, d’exposer leurs problèmes, d’avoir accès à l’espace médiatique sans passer par les journalistes, sans que leurs propos ne soient déformés, récupérés ou, pire, interprétés. Une aubaine, également pour le président dans une confrontation, a priori, déséquilibrée. Une confrontation dont il connait les codes, les pièges et la musique.

Confronter la parole d’un politique à celle, moins travaillée, moins préparée, moins aguerrie, des citoyens date de 2005. A l’époque, Jacques Chirac était face à 83 personnes dans En direct avec le président. Depuis, l’exercice s’est généralisé et imposé dans le paysage médiatico-politique. Interactiv’ tous les matins sur France Inter, ou encore dans la matinale de RTL, les auditeurs ont de plus en plus accès à l’espace public. Les médias ont définitivement intégré la parole des citoyens.

Mais ces derniers peuvent-ils « casser » la langue de bois des politiques ?  Ou au contraire, l’exercice peut-il se révéler contreproductifs pour ces hommes, ces femmes ? Ne risquent-ils pas de devenir des faire-valoir pour les politiques ? Les journalistes ne perdent-ils pas leur valeur ajoutée, la médiation ? Pour en débattre, nous recevons en plateau Christelle Rebière, présentatrice de RTL Midi, et Arnaud Mercier, professeur de communication à l'Institut Français de Presse.

  

Source : France 5

Publié dans France Télévisions

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article