Inédit, Un monde sans viande, ce soir à 20h45 sur France 5

Publié le par Benoît

Inédit, Un monde sans viande, ce soir à 20h45 sur France 5

Ce soir à 20h45, France 5 programmera le documentaire inédit « Un monde sans viande » suivi de la rediffusion « Des mutants dans notre assiette ».

 

UN MONDE SANS VIANDE

Et si on mangeait moins de viande pour sauver la planète ? Cette proposition n'a rien d'anecdotique, elle part d'un constat terrifiant. En 2050, nous serons au moins 2 milliards de plus sur terre. 9 milliards de bouches à nourrir. Avec l'augmentation de leur niveau de vie, des pays comme l'Inde et la Chine vont consommer de plus en plus de viande. Ce qui signifie qu'il faudra en produire au moins 2 fois plus pour satisfaire la demande mondiale. Or la planète est déjà proche de la saturation. L'élevage monopolise déjà 30% des terres habitables et absorbe 70% de nos ressources en eau. Pour nourrir ce bétail, la monoculture de soja OGM, avec son cortège de pesticides et de déforestation, dévaste l'Amérique du Sud. Nombreux sont ceux qui appellent donc à un changement radical dans notre alimentation. Manger moins de viande oui... mais par quoi la remplacer ? La réalisatrice a rencontré ceux qui sont en train d'inventer un monde sans viande. Scientifiques et industriels espèrent sauver la planète en investissant dans l'assiette du futur.

 

DES MUTANTS DANS NOTRE ASSIETTE

C'était en 1997 et le monde découvrait les clones. Depuis cette brebis clonée, d'autres animaux ont été conçus par des chercheurs. En France, par exemple, l'Institut national de la Recherche agronomique a conçu une trentaine de vaches, copies génétiques les unes des autres. Des animaux de laboratoire sur lesquels, en France, seule l'expérimentation scientifique est permise. Mais ailleurs, dans le monde, comme aux Etats-Unis ou au Brésil, une production commerciale de ces clones a été autorisée... et surtout leur consommation. Qu'en est-il en Europe ? Mangeons-nous de la viande clonée sans le savoir? Avons-nous les moyens de l'éviter? D'autres animaux sont, eux, génétiquement modifiés pour améliorer leurs performances. Ainsi, au Canada, une entreprise privée élève des saumons transgéniques. Ils grossissent trois fois plus vite qu'un saumon normal. Ces innovations sont-elles une avancée ou font-elles courir un risque à l'homme ? Sommes-nous à l'aube d'une révolution dans nos assiettes ?

 

Source : France 5

Publié dans France Télévisions

Commenter cet article