Envoyé spécial & Un œil sur la planète : les sommaires de ce jeudi à 20h55 sur France 2

Publié le par Benoît

Envoyé spécial & Un œil sur la planète : les sommaires de ce jeudi à 20h55 sur France 2

Au sommaire des magazines d’information « Envoyé spécial » & « Complément d’enquête », ce soir à 20h55 et 22h25 sur France 2.

 

ENVOYE SPECIAL

La reconnaissance faciale

Dans nos smartphones, nos ordinateurs, et surtout dans les lieux publics, nous nous sommes habitués à la présence des caméras. Depuis peu, elles ont appris à nous reconnaître. La technologie de la reconnaissance faciale est née dans les années 1970, mais elle n’a connu son plein essor que ces dernières années.

La reconnaissance faciale, c’est ce qui permet d’associer votre image à votre identité, en somme de mettre un nom sur un visage. Combinée aux systèmes de vidéosurveillance, elle peut permettre d’interpeller plus vite les personnes recherchées par la police. Présentée comme la solution ultime en matière de sécurité, elle se développe dans les villes touchées par des attentats: Londres, Madrid, et peut-être bientôt Paris.

Nicolas Combalbert a enquêté en France, en Espagne, en Angleterre et aux Etats Unis, sur une technologie révolutionnaire et intrusive. 

 

La malédiction du soja

Il tue les mauvaises herbes mais il empoisonnerait le bétail et les hommes. Cancer, malformations, c'est un document inédit sur un herbicide utilisé dans l'agriculture.

 

Un combattant contre l'islam radical  

Coran dans une main, passeport français dans l'autre, quelques jours après les attentats de novembre, Mohammed Chirani s'adresse directement aux combattants du groupe Etat islamique. Une intervention en arabe, en direct, sur la chaîne d'information continue I télévision. Il leur déclare ce qu'il appelle le djihad spirituel et citoyen. Son intervention a été visionnée 12 millions de fois sur les  réseaux sociaux. Ce franco-algérien a déjà eu plusieurs vies. Qui est Mohammed Chirani? Comment expliquer ce geste? Quelle est l'efficacité de ces contre-discours?  

 

 

UN ŒIL SUR LA PLANETE

Syrie : le grand aveuglement

Tout a commencé au début 2011, quand des Syriens ont commencé à descendre dans la rue. Le pouvoir central a rapidement réprimé ce vent nouveau qui s'était levé quelques mois plus tôt en Tunisie ou en Egypte, avant de souffler un temps sur la Libye, Bahrein, le Yémen… Selon les pays, le Printemps arabe a "dégagé" des dictateurs, fait chuter des régimes, obtenu des réformes…

Damas a fait tirer sur la foule, a bombardé des positions rebelles, rasé des quartiers, enlevé et torturé des opposants… Le régime baasiste, condamné par de nombreux pays dans le monde pour ses exactions, a tout fait pour se maintenir au pouvoir et défendre ses intérêts économiques.

En cinq ans, la guerre civile a fait plusieurs centaines de milliers de morts. Avec huit millions de déplacés dans le pays et quatre millions de réfugiés à l’étranger, c'est un Syrien sur deux qui a dû quitter l'endroit où il vivait. L'organisation Etat islamique a bénéficié du désordre intérieur, terrorisé des populations, appliqué la charia, trafiqué le pétrole et porté la violence terroriste au-delà même des frontières syriennes.

Ce 52e numéro du magazine "Un Œil sur la planète" désormais présenté par Samah Soula, grand reporter à la rédaction de France 2, décrypte ces cinq années de chaos. La Syrie est désormais un champ de bataille impliquant de grandes puissances, avec de gros enjeux énergétiques sous-jacents…

 

La passion du jihad 

Les civils syriens fuient les combats autant que la charia appliquée dans les zones contrôlées par les islamistes. Les deux tiers de la population syrienne ont choisi de vivre dans les régions contrôlées par Damas. Le magazine "Un Œil sur la planète", en immersion au sein d’un groupe islamiste armé dans la région, en a fait le constat.
 

L'engrenage infernal 

Manifestations réprimées dans le sang par le régime de Bachar Al-Assad, exactions de masse commises par l'organisation Etat islamique, bombardements de la coalition internationale… Depuis la révolte populaire de 2011, comment la Syrie est-elle devenue le théâtre d'un conflit aux enjeux devenus mondiaux ?
 

Les dessous d'un conflit

La Syrie occupe une place stratégique sur la route de l’énergie. Et quand il y a du gaz et du pétrole, les tensions locales s'exacerbent et les appétits extérieurs s'aiguisent pour se disputer ces sources de profit. Voila pourquoi tant d'acteurs puissants sont impliqués dans le conflit à l'œuvre dans le pays depuis cinq ans.
 

La vie et rien d'autre

Depuis cinq ans, une partie de la population syrienne endure la répression du pouvoir de Bachar Al-Assad quand une autre vit sous le joug de l'organisation Etat islamique appliquant la charia… Aux quatre coins de cette Syrie qui occupe la une des médias depuis 2011, la vie continue pourtant, vaille que vaille…

 

Source : France 2

Publié dans France Télévisions

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article