Suite à la polémique Jean-Jacques Goldman défend le titre des Enfoirés « Toute la vie »

Publié le par Benoît

Suite à la polémique Jean-Jacques Goldman défend le titre des Enfoirés « Toute la vie »

Le nouveau titre des Enfoirés « Toute la vie », écrit par Jean-Jacques Goldman, fait polémique depuis la mise en ligne du clip, cette semaine. Le titre est un dialogue entre la jeune et l’ancienne génération.

Dans le clip (diffusé sur TF1), les deux générations se font face (vidéo ci-dessus). Le clip et les paroles sont accusés d’être « anti-jeunes », « réac » et « grossier ».  « Vous aviez tout, paix, liberté, plein emploi, nous c'est chômage, violence et sida » chante les jeunes alors que l’ancienne génération répond : « Tout ce qu’on a, il a fallu le gagner. À vous de jouer, mais faudrait vous bouger ».

Le journaliste musical Olivier Cachin a réagi à la polémique sur BFM TV: « Déjà Goldman a complétement raté le morceau, il est très plat. (…) On dirait des parents qui s'énervent contre les enfants. (…) Tout le monde a compris qu'il y avait une grosse erreur, mais ils ne peuvent pas faire demi-tour. Ils sont à côté de la plaque avec un discours anti-jeune sans aucun humour et second degré. C'est un esprit "vieille variété", qu'est ce qu'ils ont été faire dans cette carrière... On ne reconnait même pas Goldman, c'est un morceau très, très médiocre ».

Laura Slimani, la patronne des Jeunes Socialistes critique aussi la chanson dans L’Opignion : « C’est un peu réac, bourré de préjugés sur la jeunesse. A écouter les paroles, il faudrait que tout le monde ait une belle voiture et devienne millionnaire. C’est caricaturale comme si les jeunes n’étaient pas responsables, cantonné à l’image de la violence, du chômage et du sida. Cette chanson véhicule une vision pessimiste et erronée, en aucun cas c’est le reflet des jeunes qui se battent ».

Face à la polémique, Jean-Jacques Goldman est sortie de son silence dans un message posté sur le site des Restos du coeur : « C'est une chanson dans laquelle des adolescents reprochent aux générations qui les ont précédées l'état du monde qu'ils leur laissent : pollution, chômage, violence, dette, misère (c'est un sujet qui n'est pas si fréquent...) Les Enfoirés jouent le rôle des adultes qui leur répondent comme trop souvent : en se dédouanant et avec mauvaise foi, mais en espérant qu'ils feront mieux", se justifie l'auteur de la chanson. "Le fait que la jeunesse nous demande des comptes me semble la moindre des choses. Le fait que la chanson se termine en faisant confiance à l'avenir aussi ».

Sur Europe 1, Maxime Le Forestier a défendu le titre : « Vraiment je ne comprends pas ces gens qui sont choqués par cette chanson. Quand j'ai chanté cette chanson, j'ai vu deux générations qui se disent leurs quatre vérités. C'est ça le principe auquel avait pensé Jean-Jacques Goldman. Partir de là pour y voir une agression je ne comprends pas. Je ne sais pas d'où ça vient cette histoire. C'est aussi un message anti vieux. Je pense que c'est un malentendu et je ne sais pas pourquoi il a explosé et par qui. Je pense que s'il y a un sujet à chercher c'est celui là. Il suffit de lire le texte de Goldman, et vous verrez que ce n'est pas un message anti-jeunes. Cette polémique ne me touche pas, mais c'est la montée de l'intolérance et de la connerie qui m'affecte en ce moment. On a l'impression que les gens cherchent quelque chose pour mal le prendre, quitte à faire des contre-sens. Ce que voulait Coluche, c'était donner à manger aux gens Je pense que quand on sait pourquoi on fait les Restos du coeur, on reste dans cette optique-là. La bonne réponse c'est de regarder le concert des Enfoirés sur TF1, parce qu'il est rigolo cette année ».

Le concert annuel, « Sur la route des Enfoirés », sera diffusé sur TF1, le vendredi 13 mars 2015 à 20h55. Suivra la sortie du double album et du DVD live dont les bénéfices seront reversés aux Restos du Coeur.

 

Source : Pure Médias, BFMTv, Europe 1, JeanMarcMorandini.com

Publié dans TF1

Commenter cet article