Le Front National envisage de poursuivre D8 suite à la diffusion d'un reportage dans "En quête d'actualité"

Publié le par Benoît

Le Front National envisage de poursuivre D8 suite à la diffusion d'un reportage dans "En quête d'actualité"

Mercredi soir, D8 a diffusé dans le magazine « En quête d’actualité », présenté par Guy Lagache, une enquête en immersion et en caméras cachées dans les coulisses de la compagne du Front National à Lens pour les élections municipales : « J'ai infiltré une section du Front national ». Le Front National envisage des suites judiciaires : « Nous allons étudier la possibilité de déposer une plainte pour escroquerie. Il y a eu utilisation d'une caméra cachée et, surtout, d'une fausse identité et d'une fausse qualité: le journaliste ne se présente pas comme tel, mais comme un sympathisant. Les tribunaux ont beau sacraliser le droit à l'information, la vacuité de ce reportage est telle qu'il n'en ressort rien. (…). Faire un reportage avec des manœuvres frauduleuses est une chose, mais autoriser sa diffusion en est une autre. Cela relève de la responsabilité de M. Guy Lagache et de la chaîne D8. Ce sont presque eux les auteurs principaux de l'escroquerie. En presse, c'est la publicité qui fait le délit: il s'agit d'une première infraction. La seconde, qui est concomitante, est constituée par l'enregistrement de paroles à l'insu d'une personne, notamment dans un cadre privé. Cette pratique est formellement interdite par le code pénal » selon l’avocat du Front National dans Le Figaro.

De plus, Steeve Briois, secrétaire général du FN et Maire d’Hénin Beaumont juge, dans un communiqué, « un reportage honteux de malhonnêteté ». Il a annoncé avoir refusé d’être suivi par les équipes du magazine « dans laquelle ne figurait aucun titulaire de la carte de presse et dont les méthodes de travail nous semblaient déjà très louches ». « Le seul intérêt réel du reportage est de montrer une fois encore la vraie face du groupe Canal+, une chaîne au service du pouvoir et en charge des sales besognes dans un but militant et partisan ». Steeve Briois s’en prend ensuite au patron de l’information de D8 et présentateur « d’En quête d’actualité » Il invite Guy Lagache à démissionner car « il s’est discrédité ». Steeve Briois l’attaque en justice pour l’enregistrement de conversations privées par un de ses employés sous une fausse identité et une fausse fonction.

Sur Europe 1, Guy Lagache a jugé « légitime de savoir comment fonctionne le FN. Je revendique ce que nous avons fait : un travail journalistique, avec la distance nécessaire. Nous avons demandé au Front national de pouvoir suivre un candidat qui se préparait aux élections municipales. On a eu un refus. A partir de là, on s'est dit qu'il était tout de même légitime de savoir comment fonctionne un parti qui veut exercer le pouvoir et conquérir des villes. Notre travail n'est pas à charge, évidemment pas militant. On voulait simplement montrer une réalité, au nom du droit à l'information des citoyens que nous sommes ».

 

Rappel de la présentation du magazine « En quête d’actualité », présenté par Guy Lagache le 28 mai à 20h50 sur D8 : Front National : Plongée au coeur du parti de Marine Le Pen ».

Depuis qu'elle est devenue présidente du Front National en 2011, Marine Le Pen s'efforce de casser l'image sulfureuse du FN, rompant ainsi avec la ligne suivie pendant des décennies par son père Jean Marie Le Pen, pourtant toujours président d'honneur du mouvement. Les dérapages antisémites ? Du passé. Les membres racistes ou islamophobes ? Ecartés d'emblée. Le parti à la flamme serait donc devenu fréquentable. D'après ceux qui veulent abolir le « système UMPS », il est aujourd'hui un parti laïc et démocratique dépourvu de toute dérive xénophobe. La stratégie de dédiabolisation mise en oeuvre par le Front National a permis de banaliser le parti dans l'opinion et ainsi contribuer fortement à son ascension. Aux dernières élections municipales, le FN a raflé dix villes. Du jamais vu depuis 1995. Et à moins de trois semaines des élections européennes, le Front National est présenté comme le deuxième parti de France pour l'échéance électorale du 25 mai prochain. Les candidats du FN pourraient remporter de nombreux sièges au Parlement Européen. Mais derrière cette vitrine jeune, moderne et irréprochable, comment le Front National fonctionne-t-il réellement ? Comment les équipes de Marine Le Pen s'y prennent- elles pour dé-diaboliser le parti d'extrême droite ? Jusqu'où cela va-t-il ? Derrière les déclarations d'intention, quels sont les actes ? Les idées xénophobes et racistes affichées autrefois ouvertement ont-elles véritablement disparu ?

D8

Source : Le Figaro, Tv Magazine, D8

Publié dans TNT

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article